RESISTER A LA PROVOCATION
Se préparer à la guerre ou construire la paix?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lors d’une corrida, le taureau qui n’a connu que le pré où il n’a croisé que très peu d’humains se retrouve propulsé dans l’arène sous les hurlements de plusieurs milliers de spectateurs. Dans cet environnement nouveau pour lui, et dans l’ignorance totale de ce qu’on attend de lui, le taureau s’immobilise. Il observe et il attend. C’est le seul moment où il est en sécurité mais, pour son malheur, il ne le sait pas.Le torero ne peut combattre seul. Si le taureau refuse de se battre, il n’y a pas de combat. Et sans combat, il n’y a pas de mise à mort.Pour inciter le taureau à se battre, on va le provoquer, l’agacer, le piquer, lui planter des banderilles dans la peau. A l’instant où il répond à la première provocation, le taureau signe son arrêt de mort. Il n’est plus en mesure de stopper le harcèlement, il vient à en aide à ses bourreaux en entrant dans la spirale de la violence. Plus il s’énerve, plus il saigne. Plus il saigne, plus il s’épuise. Lorsque le torero lui donne le coup de grâce, il n’est plus qu’un pauvre animal égaré, aveuglé par son propre sang, qui meurt pour n’avoir pas eu la sagesse de rester immobile au milieu de l’arène...
A la demande de son avocat, j’ai préparé un client à une médiation et usé de cette image extrême pour lui ouvrir les yeux sur ce qui l'attendait. Cet homme vivait un conflit très dur pour lequel le juge avait ordonné une médiation et il n’avait aucune idée de la manière dont il devait se comporter. Un médiateur avait été désigné et la rencontre devait avoir lieu en présence de plusieurs avocats représentant les différentes parties.Après lui avoir expliqué les fondements de la médiation et fait valoir la chance de pouvoir communiquer d’homme à homme avec son adversaire - et non plus par avocats interposés - et peut-être sortir ainsi du conflit plus rapidement, je lui ai demandé ce qu’il attendait de cette rencontre. Il souhaitait bien évidemment faire entendre ses doléances mais aussi répondre aux insultes que ses adversaires n’allaient pas manquer, selon lui, de lui envoyer à la figure. Il avait préparé à cet effet quelques répliques virulentes soigneusement répétées, il était en colère, prêt à la bagarre et déjà fatigué. Alors je lui ai parlé du taureau...
Une médiation repose en grande partie sur la compétence du médiateur. Mais elle se déroulera plus facilement si les personnes en conflit comprennent qu’il n’est pas question de désigner un gagnant et un perdant. A l’issue d’une médiation, il y a deux perdants si la rencontre a échoué, deux gagnants si un nouveau regard peut-être finalement posé sur le conflit. Il y a deux manières d’aborder un adversaire: tenter de l’écraser au risque de se faire écraser par lui ( sachant qu’une victoire n’est jamais acquise) ou bien le mettre dans sa poche! Suivant ce raisonnement, j’ai conseillé au client de ne répondre à aucune provocation mais de se mettre au contraire dans une posture de médiateur : être à l’écoute de l’autre, entendre ses arguments et être à l’affût de tout ce qui, malgré le conflit qui les oppose, pourrait les rapprocher. Au fil de notre discussion, l’attitude du client a changé. Avant même d’être face à la personne qu’il parlait d’écraser quelques minutes plus tôt, il était déjà en train d’admettre qu’au fond il ne lui voulait pas de mal, qu’il était prêt à transiger sur certains points mais que l’autre devrait aussi faire un pas dans sa direction. Il est parti serein, prêt à transformer le conflit en expérience humaine enrichissante. Il n’était plus en train de préparer la guerre mais déjà en train de construire la paix. Ce qui fut fait.

Arièle Butaux

Juin 2018

 

 

+33 (0) 6 45 74 76 66

médiation de couple

divorce médiation humaniste divorce à l'amiable sortir du conflit médiation familial thérapie paix cabinet arièle butaux avocat médiation pénale procédure participative

médiation de couple

divorce médiation humaniste divorce à l'amiable sortir du conflit médiation familial thérapie paix cabinet arièle butaux avocat médiation pénale procédure participative

médiation de couple

divorce médiation humaniste divorce à l'amiable sortir du conflit médiation familial thérapie paix cabinet arièle butaux avocat médiation pénale procédure participative

médiation de couple

divorce médiation humaniste divorce à l'amiable sortir du conflit médiation familial thérapie paix cabinet arièle butaux avocat médiation pénale procédure participative

Follow me

  • Facebook Social Icône
  • Icône social Instagram

Photo AB : Laure Jacquemin Coeurs "1+1" : Agathe YOU

médiation de couple

divorce médiation humaniste divorce à l'amiable sortir du conflit médiation familial thérapie paix cabinet arièle butaux avocat médiation pénale procédure participative

médiation de couple

divorce médiation humaniste divorce à l'amiable sortir du conflit médiation familial thérapie paix cabinet arièle butaux avocat médiation pénale procédure participative

médiation de couple

divorce médiation humaniste divorce à l'amiable sortir du conflit médiation familial thérapie paix cabinet arièle butaux avocat médiation pénale procédure participative

médiation de couple

divorce médiation humaniste divorce à l'amiable sortir du conflit médiation familial thérapie paix cabinet arièle butaux avocat médiation pénale procédure participative